dimanche 28 septembre 2008

Cannibale, neandertal ?


Ceux qui ont lu Le cristal de Chasse se souviennent sans doute de la bande de croque-mitaines qui fait une brève apparition dans les dernières pages de l'album. Il s'agit des hommes sanglants, réputés "mangeurs de morts", anthropophages... brrr. Inutile de dire que vous allez retrouver ces personnages patibulaires dans le tome 2, et que vous les verrez de près.

Qu'en est-il réellement de l'anthropophagie chez les néandertaliens ? Nos lointains cousins étaient-ils cannibales (comme nous serais-je tenté de dire) ? La réponse, bien sûr, est très spéculative. Ce que l'on sait, c'est que l'on a retrouvé dans plusieurs sites néandertaliens des traces de décarnisation et de fracturation effectués sur des corps humains, et même de calcination parfois. Le plus célèbre de ces sites est Krapina, en Croatie, qui a livré les restes de nombreux néandertaliens. Au site des Pradelles, on trouve des traces de scalpation intentionnelles, un geste que j'ai illustré sur l'image en haut à gauche.


Il est difficile de dire si l'on a bien affaire à de l'anthropophagie ou à des gestes funéraires complexes dont le sens nous échappe. Cannibalisme de survie, cannibalisme rituel (endocannibalisme - on mange ses propres morts pour leur assurer une sorte de sépulture en soi, ou exocannibalisme - on mange les ennemis morts tués au combat), ou nettoyage des os d'un défunt dans le cadre d'une sépulture secondaire... Les possibilités sont nombreuses.

Depuis peu, des chercheurs ont constaté que ces pratiques funéraires étaient attribuables a une culture spécifique de néandertaliens : la culture du moustérien de type "Quina", du nom d'une industrie particulière du paléolithique moyen caractérisée par ses éclats courts et épais souvent retouchés.
Comme je l'ai illustré sur la séquence d'images ci-contre, ces peuples vivaient dans un contexte climatique glaciaire froid et sec. Ils étaient spécialisés dans la chasse du renne et du bison et se déplaçaient en suivant les troupeaux.

Les deux séquences illustrées ici ont été réalisées pour l'expo Première Humanité, Gestes funéraires des néandertaliens.

17 commentaires:

Tinky a dit…

Cher Manu,

C'est vrai que la question demeure ouverte. Mais comme l'homme moderne a été cannibale jusqu'à très récemment, on peut penser que ça a dû arriver dans ces temps anciens aussi, tant chez les permiers modernes que chez Néanderthal ou les autres hommes plus anciens. C'est vrai que c'est dérangeant et choquant, d'imaginer ça, mais ça fait malheureusement partie de notre histoire et de notre préhistoire. Dans son livre passionnant, Néanderthal, une autre humanité, Marylène Patou-Mathis explique elle aussi les différentes thèses et hypothèses en cours, et, comme toi, comme la plupart des chercheurs, d'ailleurs, n'arrive pas à pencher pour l'une ou l'autre des solutions.
Mais c'est vrai que la question est passionnante, et que tes personnages d'Hommes Sanglants ne sont pas précisément le genre de quidams qu'on aimerait avoir en face pour un five o'clock tea !!!
Bises à ton pitchoun adorable et à ton petit monde !
Amicalement, Tinky :-)

Mimi a dit…

Bonjour, Emmanuel,

J'ajouterai pour ma part qu'il peut en être de Néanderthal comme de nous-mêmes : il pouvait exister plusieurs tribus, plusieurs cultures, avec des peuplades Néanderthaliennes cannibales et d'autres pas. Et puis, comme tu l'as si bien expliqué, l'anthropophagie, si on en admet l'idée, ne saurait être considéré de manière monolithique (si je puis dire). Rien ne nous empêche de penser qu'il existait, dans certains clans, une forme d'anthropophagie très ritualisée pour rendre hommage à de valeureux chasseurs ou a des ennemis méritants, et une anthropophagie plus "barbare", pratiquée par goût ou pour terroriser les ennemis, tout simplement. En tout cas, c'est ce que Tinky et moi avons imaginé dans notre modeste récit.

Tinky a dit…

Cher Manu,

J'ai acheté l'édition anglaise du National Geographic pour voir l'article qui parlait de Wilma. Contrairement à ce que je craignais, en dépit de cette reconstitution un peu contestable quant à son esprit, l'article est tout à fait positif quant à l'ancienne gent qui nous passionne. Les Américains - certains, du moins ! - semblent s'être acheté des cerveaux... L'article est bien fichu, passionnant, et j'ai même appris des trucs que j'ignorais ! L'article présente un synthèse intéressante des dernières connaissances que nous avons de Néanderthal, et il est écrit dans un anglais facile à comprendre.Si tu le trouves, achète-le, il est vraiment très intéressant !
A bientôt !
Tinky :-)

Luc Allemand a dit…

Quand Cook est arrivé dans les îles du Pacifique, il s'interrogeait sur le cannibalisme des populations. Il a même fait manger des morts à certains polynésiens pour voir s'ils le feraient. Les parents des morts en question le lui ont fait payer cher!

De leur côté, les polynésiens étaient persuadés que si ces hommes pâles étaient venus sur leur grands bateaux, s'était parce qu'ils manquaient de nourriture dans leur pays, et vu leur insistance à s'enquérir sur l'anthropophagie, ils étaient convaincus qu'ils recherchaient surtout de la chair humaine.

On est souvent le cannibale des autres...

Luc Allemand, La Recherche

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

Quand je pense que tu dessines çà avec un bébé sur les genoux ( voir schéma plus bas) ... Quelle honte! :)

Lionel M

Emmanuel a dit…

N'oublie pas que son nom de famille c'est ROUDIER--MARTY ! C'est déjà un dur.
Salut !

Eric Le Brun a dit…

Le compteur des pages du "Breuvage de vie" avance ! Ca fait super plaisir, mais ... on a pas le droit à une petite preview de planches ?!?

Tinky a dit…

Salut, Manu et les autres !

C'est vrai qu'une preview serait la bienvenue, mais garder le suspense peut aussi faire mieux apprécier ce qui se prépare... N'empêche, on est un peu sur notre faim, là... Et même sur notre soif, puisqu'il s'agit d'une histoire de breuvage ! :-)
Amicalement, Tinky :-)

Lorddlb a dit…

vraiment bien ton blog !! ;-)

Anonyme a dit…

Salut Manu,

Il y avait hier après-midi sur France 5 un excellent documentaire sur Néandertal. On y abordait plein de thèmes intéressants dont celui du cannibalisme. Le docu sera rediffusé. Vous trouverez un résumé et les dates de redif ici :

http://www.france5.fr/programmes/articles/histoire/1849-neandertal-code.php

Ce reportage a été fait avec le National Geographic qui sort d'ailleurs un numéro spécial sur Néandertal :

http://www.nationalgeographic.fr/

Voici de quoi se mettre dans l'ambiance du Tome 2...

A+
François d'Epinay

PS : pas moyen d'utiliser mon compte google/blogger ! Quelqu'un a une idée ?

Tinky a dit…

chers Manu et vous autres,

Le documentaire "Neandertal Code" du National Geographic présente une thèse et une idée que Manu a déjà brillamment illustrée dans sa saga Vo'Hounâ, ce qui ravira grandement les amateurs de ses œuvres ! Et si les analyses génétiques prouvent qu'effectivement il y a du Neandertal en nous, eh bien, moi, je trouve ça super !
Pour ceux qui n'auraient pas eu l'heur de voir ce superbe et passionnant documentaire, et en attendant sa sortie en DVD (il sera toutefois rediffusé en pleine nuit sur la à 1h30 le 27 novembre), je l'ai édité grâce à Dailymotion sur mon propre blog à l'adresse suivante :
http://tinkyfurax.blogspot.com.
En tout cas; ça fait plaisir de voir que les artistes ( et quels artistes !) ont souvent raison avant les savants !
Amicalement,
Tinky :-)

Emmanuel a dit…

Une bise à Tinky !

Tinky a dit…

Merci Manu ! N'empêche, j'ai vraiment adoré ce documentaire... A croire que Tim Lambert; l'auteur du Neandertal Code avait lu tes BD !!!
a part ça, bises à toi aussi et à Gustave, tout comme aux lecteurs de ce blog sublime (si, si !!!)

Bab a dit…

Le billet de Tinky m'amène ici. Quelle chance d'avoir la primeur de ces planches d'une oeuvre en cours de réalisation !

Quant à la question du cannibalisme, nous n'aurons sans doute jamais la réponse. Mais comment la trouver sans connaître ce que pouvait être la "morale" de nos ancêtres ? Nous raisonnons et jugeons selon la nôtre.

jipé a dit…

Les tibétains, au moins au début du 20 ème siècle (voir les photos d'Alexandra David-Néel) pratiquaient un "prédécoupage" des chairs des défunts afin de faciliter leur consommation par les vautours. Ceci dans les régions où les bois était rare ou inexistant. Donc dépéçage des cadavres mais rien à voir avec le moindre cannibalisme.

Emmanuel a dit…

Absolument.
D'ailleurs, Olivier Rousselin m'avait, il y a quelque temps, envoyé un message pour m'indiquer une scène de cette teneur dans le beau film "Himalaya". Il m'avait envoyé également, entre autres, le lien suivant :
http://benoot.com/blog/carnets-de-noot/tibet-enterrement