jeudi 23 juin 2011

à propos du livre de Würm et des dédicaces

A propos du livre de Würm, je suis bien embêté de vous dire que tout ne se passe pas comme sur des roulettes. J'ai longtemps réfléchi avant de poster ce message, mais je préfère prendre les devant avant que les souscripteurs ne reçoivent leur livre.

En effet, pour des raisons que je vais vous expliquer ci-dessous, le livre que je vous ai présenté la semaine dernière, dont je suis le premier à dire qu'il est très beau, n'est pas totalement conforme à nos attentes, à moi, à mes amis co-auteurs et aux relecteurs qui ont généreusement consacré beaucoup de temps à peaufiner le texte de ce jeu et lui ont permis de gagner énormément en clarté et en densité.

D'où vient le problème ? De la maquette, uniquement : des césures de phrases inopinées, des interlignages mal gérés, essentiellement (il reste bien une ou deux coquilles, mais je crois qu'on a vraiment très bien bossé à ce niveau).

Pourquoi ?

Lorsque j'ai bouclé la rédaction de tout le texte, qui est passé entre les mains de trois relecteurs très vigilants, après avoir rassemblé toutes les illustrations nécessaires à l'élaboration du livre, les éditions Icare m'ont soumis un projet de mise en page qui n'était pas tout à fait dans l'esprit de ce que j'avais en tête. J'ai donc proposé à Icare d'assurer la maquette moi-même, et j'ai soumis un essai, qui a été validé. Une fois toute la maquette réalisée, j'ai ensuite transmis le document à l'éditeur. Il a trouvé le résultat très bien, mais il a estimé, peut-être à raison, que l'ensemble était perfectible : en effet, j'avais disposé le texte "fer à gauche" (justifié uniquement à gauche) et lui préférait rajuster le tout en colonnes bien propres, justifiées des deux côtés. J'ai dit d'accord, et Icare a procédé aux aménagements sur la maquette.

C'est alors que les problèmes sont apparus. Mon fer a gauche avait été retravaillé par mes soins pour obtenir des césures de phrases agréables à l'œil, or, pris par le temps, l'éditeur n'a pas réalisé, tandis qu'il remettait en forme le texte d'une autre manière, que des césures demeuraient dans les phrases, et donnaient un résultat tout à fait étrange avec des mises à la ligne en milieu de phrases et des retraits inopinés. A ceci s'est ajouté quelques défauts de gestion des interlignages, moins problématiques à mon avis, mais embêtant quand même.

Voici une page d'exemple extraite de la maquette telle que je l'ai conçue au départ :


Notez bien qu'on peut ne pas aimer le fait que j'ai choisi de disposer le texte en drapeau avec le fer à gauche. Mais du coup, voici un aperçu ci-dessous des problèmes de césures que les retouches trop rapides ont causées :


Il est regrettable que, dans ce contexte, la nécessité d'assurer la présence des ouvrages lors de la journée du 18 juin (qui a été excellente, cf. le message d'il y a quelques jours) a précipité la suite. Lorsque les éditions Icare m'ont envoyé le pdf final pour que j'y porte mon regard, j'ai été alarmé par le nombre de problèmes de maquette que j'y ai trouvé. Le gros problème, c'est qu'on ne m'a laissé qu'une soirée pour tous les relever. J'en ai pointé une vingtaine, les plus évidents, et j'ai transmis ces corrections à Icare, pensant que, de toutes façons, il serait toujours temps de corriger tous les autres petits tracas lors de l'étape de relecture et de validation des épreuves imprimées. Le hic, c'est que ces épreuves ont été validées par les éditions Icare sans que j'aie pu les vérifier, faute de temps, et que l'éditeur ne semble pas s'être rendu compte de ces problèmes, ou bien a estimé qu'il n'était pas urgent d'y remédier pour le moment.

En conséquence de quoi le livre de Würm tel que nous en avons reçu les exemplaires est émaillé de ces petits couacs, une cinquantaine tout de même, qui ne nuisent pas à l'aspect général de l'ouvrage, qui est excellent, mais nuisent, à mon sens, à la lecture.

Dans un premier temps, je n'ai pas communiqué sur ces défauts en me disant qu'il était encore temps de les résoudre, mais je me rends compte aujourd'hui, après une discussion sérieuse avec les éditions Icare, que cela va être impossible pour le moment. C'est la raison pour laquelle je me trouve dans une situation embarrassante : laisser publier un tel ouvrage porte selon moi préjudice non seulement à moi-même, à mes co-auteurs, aux relecteurs et à l'éditeur, mais surtout aux lecteurs qui, pour trente euros, sont en droit d'attendre de recevoir un livre bien fini. J'ai donc proposé à Icare de refaire une nouvelle impression du livre, expurgé de toutes ces imperfections : une centaine d'exemplaires suffiraient à satisfaire les souscripteurs et à diffuser le livre dans quelques boutiques de jeu. Malheureusement, Icare m'assure que cela est impossible. Je le déplore.

Pour autant, je ne peux me résoudre à dédicacer ces livres que j'estime imparfaits. Comme cette dédicace faisait partie de mes engagements auprès de vous, souscripteurs, je me propose de vous envoyer tout de même une dédicace au format A4 que vous pourrez glisser dans le livre, mais qui ne sera pas réalisée directement sur l'ouvrage. En termes techniques, cette dédicace se transforme donc en une illustration gratuite, ce qui n'est pas mal non plus...

Je sais, je suis casse-pied, mais c'est parce que je suis perfectionniste, et mon souci permanent est celui de l'excellence à tous les niveaux (souci que je partage avec mes co-auteurs et mes relecteurs). Avec ce livre, en compagnie des éditions Icare, nous avons frôlé cette excellence mais nous ne l'avons pas encore atteinte. Je vous demande de bien vouloir comprendre mes motivations. Si vous êtes souscripteurs, vous allez donc recevoir dans les jours qui viennent (en début de semaine prochaine probablement) une enveloppe contenant un dessin, indépendamment du livre de Würm qui devrait vous être expédié lui aussi en début de semaine prochaine par les éditions Icare.

Je termine ce (trop) long laïus en assurant que je ne recommande à personne de demander à se faire rembourser la souscription. Simplement, je tiens à prévenir tout le monde, par honnêteté, que ce livre n'est pas parfaitement au point selon moi, et que je ne peux donc en dédicacer la forme actuelle.
Pour le reste, que chacun se rassure : le texte, sur lequel un travail énorme a été fourni, est complet, les illustrations ressortent très bien sur un beau papier et l'ouvrage dans son ensemble forme vraiment un très bel objet, tel que vous avez pu le voir sur ce post il y a quelques jours. En tant que lecteurs, vous ne serez pas nécessairement déçus. Vous serez même peut-être enthousiastes ! Clairement, ces petits couacs ne vous empêcheront ni d'apprécier les images, ni surtout de jouer au jeu ! Mais pour ma part, en tant qu'auteur, je ne suis pas satisfait à 100%.

N'hésitez pas à commenter ma décision. Vous pouvez aussi en discuter sur le forum des éditions Icare (ICI)

15 commentaires:

Tinky a dit…

Je renvoie le paiement demain... Avec la vie d'aliénés qu'on mène à Paris, je n'avais pas encore eu le temps de le faire... Mais demain, promis, j'envoie tout ça avec une lettre à nos amis... Par contre, je ne sais pas ce que Mimi veut comme dédicace, je le lui demande, et je te le dis, ou elle te le dira elle-même !
Bises !
Tinky franchement débordée !

Natha a dit…

Franchement, oui c'est du perfectionnisme (tout à ton honneur) mais si la 50aine de "problèmes" sur plusieurs 100aines de pages, se résument à ces quelques exemples montrés ... c'est de l'ordre de l'anecdotique, amha.
Pas de quoi fouetter un moine copiste ;)
Bravo pour ta franchise par contre.

trickytophe a dit…

J'ai déjà donné mon avis, mon opinion sur le site d'Icare et dans ton post précédent sur ton blog. Je suis relativement déçu. Pour moi, le travail de cette maison d'édition n'a pas été très sérieux sur ce coup là. C'est vraiment regrettable. Cependant, soyons philosophes. Je garde bien sur ma souscription car je veux soutenir Würm à 100%. De +, je suis sûr que j'apprécierais l'ouvrage malgré ces couacs malheureux ;-)

Emmanuel a dit…

Salut Tinky et Natha,

@Tinky, tu peux dire à Mimi qu'elle a encore un jour ou deux pour me transmettre son idée de dédicace !

@Natha, oui, ces pb sont de l'ordre de ce que j'ai montré. ça et quelques soucis d'espacements, d'interlignage, etc. Peut-être n'y a-t-il pas lieu de fouetter qui que ce soit, mais je préfère quand même prévenir que ces erreurs existent et que je les déplore, histoire que mes relecteurs et moi-même ne passions pas pour des zozos.
Je sais bien que le problème avec le perfectionnisme, c'est que la perfection n'existe pas. Mais le travail bien fait, ça existe, et là on n'y est pas, amha.

En tous cas, je suis content quand même que cet aperçu ne te gêne pas plus que ça, ça me rassure pour l'accueil général qui sera fait au bouquin.

Emmanuel a dit…

@Trickytophe : commentaires croisés ! Merci de ton avis. En tous cas, tu verras qu'indépendamment de ces pb, le jeu est beaucoup plus jouable maintenant (et que le scénar d'intro a été bigrement retravaillé !)

Pitche a dit…

Je t'ai envoyé un email au sujet de l'envoi séparé de l'illustration A4 comme dédicace compte de la situation exposée.

Emmanuel a dit…

ça marche, Pitche.
A+

Moustrap a dit…

Je suis heureux de voir la version originale de ta mise en page. D'où il ressort que c'était plus cohérent avec le fer à gauche, et que ton arrangement typo pris dans son ensemble était clairement plus élégant et racé.
Tout cela n'est pas du détail et montre encore une fois à quel point beaucoup d'éditeurs de jdr n'ont paradoxalement pas la "culture du livre", nécessaire mélange de compétences et de méthodologie.

Emmanuel a dit…

Aaaaaah ! Merci pour ton avis de pro, Moustrap !
En essayant de faire au mieux, parmi pas mal d'essais (dont la version justifiée que je n'avais pas retenue), j'avais aussi essayé de mettre le texte "sur grille": ça aurait été encore plus classe, mais Ouah, la vache ! Là, obtenir une mise en page sans couper le texte ou obtenir des veuves et des orphelins partout, c'était clairement au dessus de mes compétences...

xipehuz a dit…

Habitué à la qualité inégale des éditions de jdr (quand on se souvient de ce qu'on achetait dans les années 80 ...), j'attache plus d'importance à la qualité des règles et de la prose, ainsi que des illustrations, qu'à la mise en page et à la typographie.
Je suis sûr que ces quelques petits défauts ne vont rien enlever à l’intérêt de cet ouvrage et à son succès futur, qui tiendront à bien d'autres choses que son lettrage.
J'ai hâte de recevoir mon exemplaire !

chronomancien a dit…

J'aimerai bien que les soucis de maquettes dans les livres de JDR soient tous comme ça. :)

J'avoue que ça ne me dérange pas du tout.

Merci à toi E.Roudier pour ton jeu et tes BDs (bon, je ne l'ai pas encore reçu, mais je pense que ça ne devrait pas tarder)

Y aura-t'il un autre JDR Made by Roudier ? ^^

Emmanuel a dit…

@ Xipehuz et Chronomancien : salut !
Tant mieux si les petits couacs de mise en page ne vous désobligent pas du tout. Pour ma part, comme j'ai enfilé toutes les casquettes les unes après les autres (concepteur, testeur, rédacteur, illustrateur, maquettiste), tout devient aussi important. Mais vous avez raison : si vous jouez de belles parties de Würm avec vos potes, c'est avant tout cela qui sera réussi !

@chronomancien: Un autre jdr ? Oui, mon premier, qui date de 91. Il s'appelle LAGON, dans un monde onirico-fantasy très baroque. Mais je ne suis pas fou au point de vouloir d'écrire, celui-là ;) !!!

Anonyme a dit…

Salut Emmanuel!
Ton perfectionnisme est tout à ton honneur. J'ai reçu mon exemplaire et franchement, l'ouvrage est déjà une merveille en l'état. Si tous les JdR étaient de cette qualité (ça fait 20 ans que je joue), ce serait merveilleux. Merci donc pour cette œuvre remarquable qui occupera une place de choix dans mes étagères, juste à coté de tes BDs!

Anonyme a dit…

Le pire, c'est que je trouve que l'alignement "fer à gauche" est nettement plus agréable à l'oeil que la justification du texte par les deux bords.

Je n'y avais jamais trop prêté attention, mais l'alignement "naturel" me semble plus esthétique (la police de caractère est mieux choisie aussi, il faut dire), voire plus lisible (l'espace entre les mots est toujours le même).

Emmanuel a dit…

Hello Anonmymous,

Oui, je suis bien d'accord avec toi.

Mais comme quoi je en suis pas tant un emmerdeur que ça, j'ai quand même accepté qu'on publie le bouquin avec le texte justifié plein pot.

Par ailleurs la police est la même dans les deux versions (Garamond pour le corps de texte, Baskerville Old Face pour le titre).