lundi 23 avril 2012

L'art préhistorique en bande dessinée - première époque

Premier volet d'une trilogie, L'art préhistorique en bande dessinée vient de paraître aux éditions Glénat. Je ne vais pas tourner autour du pot, cet album est une petite merveille. Une merveille de dessin, tout d'abord, avec un noir et blanc soigné qui fait autant de place à de minutieuses restitutions des œuvres d'art paléolithiques, qu'au mystère et à la poésie; une merveille de pédagogie, également, avec un récit d'une clarté limpide. Celui-ci présente d'abord le peuple des aurignaciens, les premiers hommes anatomiquement modernes d'Europe occidentale, puis développe leur culture, leur mode de vie, et toute la richesse de leur art.

Le récit en BD, s'il est avant tout documentaire, se lit comme une vraie aventure, l'aventure de cet art des origines. Il est à noter que le noir et blanc s'orne, lorsque c'est utile, d'ocre rouge, une couleur chère aux cœurs des peintres aurignaciens ! On notera également la présence en fin d'ouvrage d'un lexique complet et d'une liste de sites à visiter, le tout illustré d'aquarelles toutes en couleur.

Et tout ça est l'œuvre d'Éric le Brun au texte et à l'image, que les fidèles lecteurs de ce blog connaissent sans doute déjà, puisqu'il s'agit du scénariste de l'excellente série jeunesse Ticayou, dessinée par Prisiclle Mahieu. Je n'hésite pas à dire qu'Éric est tout autant préhistorien qu'auteur de BD (il a récemment découvert une nouvelle grotte ornée dans les pyrénées). Mentionnons au passage la sympathique préface de Jean Clottes.

Bref, un livre indispensable pour tous les amateurs de préhistoire. A fortiori pour les amateurs de ma série Vo'hounâ, puisque les hommes longs de cette histoire ne sont autres que des aurignaciens ! Donc aussi pour tous les joueurs de Würm, bien entendu.

Et le tout pour... 5 euros. Oui. N'hésitez pas une seule seconde.

ICI, le post où Éric présente son album.
Deux autres volumes sont prévus, le second sur le Gravettien (miam), le troisième sur le Magdalénien.


Pour finir ce post, je vous parlerai d'une petite virée en Ariège où j'ai eu le plaisir de retrouver Éric et Priscille, justement, chez Florent Rivère. L'occasion de passer quelques jours très agréables, et aussi de participer un petit peu à la grande aventure filmique et photo de Florent. Salut à eux ainsi qu'à Charlotte, Ben, Georges, Guillaume et Woopa. Je vous laisse découvrir sur le blog de Florent la suite de ses aventures (plutôt des tribulations, ce coup-ci) avec ce Trek printanier.

1 commentaire:

Bacqué Huguette a dit…

Coucou ! Tout ceci pour dire que je ne vais pas tarder à m'offrir cette chouette chose... Et que j'admire Florent pour ses exploits magdaléniens ! Tes amis et toi êtes des gens talentueux qui n'hésitent pas à payer de leurs personnes pour faire avancer la science. Respect !
Bises,
Huguette :-D