lundi 10 juin 2013

Vo'hounâ Erratum

Ahlala !
Une bougresse de coquille pourtant assez énorme m'est passée sous le nez lors de mes dix ou douze relectures de Vo'hounâ. Cette même coquille est passée complètement sous le radar du correcteur officiel de l'album. Donc, je vous donne la clé pour déverouiller le mystère :

Dans le chapitre 3, quand vous verrez le dessin ci-dessous, vous noterez qu'il manque la fin de la phrase dans le deuxième phylactère. Il faudra donc ajouter (mentalement ou au crayon, selon votre audace) : "...la nomment fille d'Ao".



Voilà. Merci de votre attention et désolé du bug.

Les connaisseurs auront repéré que la représentation du redoutable esprit des lions gris qui figure sur cette vignette est directement pompée inspirée du fameux panneau des lions de la grotte Chauvet  (et non pas de l'affiche de 10 000, comme l'avait avancé un triste éditeur dont je tairai le nom - mais qui, fort heureusement, ne travaille ni chez Errance, ni chez Delcourt.) Cf. ci-dessous pour comparaison :



Je profite de ce post pour passer un salut amical à tous les auteurs, organisateurs, bénévoles et chalands du festival BDrépian qui se tenait à Hérépian (Hérault) le week-end dernier. Un excellent week-end malgré la colère de Zeus !


13 commentaires:

Mic a dit…

...et ce fut un plaisir de partager ce week-end avec toi !

Lapin malin a dit…

Je viens de finir ma première lecture de Vo'hounâ, et c'est vraiment un ouvrage somptueux !

Cependant, au cours de ma lecture, j'ai repéré pas mal de coquilles de toutes sortes dans les bulles (je n'ai pas fait la liste, car j'ai quand même été fortement happé par la magie de l'histoire, mais ce serait envisageable...) et je suis déçu pour toi Manu, car ton travail remarquable mérite mieux... Je ne connais pas tes relecteurs, mais leur travail n'a pas été du 100 % !

Désolé de ce commentaire pas que positif...

Emmanuel a dit…

Hello Lapin Malin,

Content que tu aies apprécié le livre.

Pour les coquilles, figure-toi que tu n'es pas le premier à m'en faire la remarque. Pour te dire le fond de ma pensée, j'en suis à me demander si la partie BD a vraiment été relue. Heureusement que je ne fais pas trop de fautes au départ...

Emmanuel a dit…

@Lapin Malin et Yodram : si d'aventure vous vous sentez de me faire une petite liste des coquilles relevées, n'hésitez pas à me l'envoyer par e-mail. Ce serait une très bonne chose.

alice a dit…

Et m..... !
Rah les coquilles, mon cauchemar !
Je t'assure qu'il a été relu, et que j'en ai corrigé à mon tour mais il en reste toujours, hélas. Je ne connais pas la formule pour que ça soit parfait. Ca me désole !
Il faut les noter pour la réédition !

Lapin malin a dit…

Ok, je m'y mets dès que possible, page par page et avec plaisir...
On a combien de temps avant la réédition ?

Emmanuel a dit…

Ouhla, on a un petit moment, à mon avis. Pour le moment, ce n'est pas à l'ordre du jour. Mais espérons que ça viendra vite... ;)
Si tu peux réussir à faire ça dans le courant de l'été, ce sera nickel.
Merci beaucoup Lapin Malin ! :)

romain pigeaud a dit…

bonsoir,
j'ai repéré cette coquille en effet, et pourtant Dieu sait qu'on a relu : 4 personnes, dont le correcteur, sont passés dessus.
Pour les autres coquilles, il faudrait comparer avec les précédentes éditions. J'ai relu la BD, et j'avoue que je n'ai pas été particulièrement choqué, la coquille signalée mise à part (retounre, dyslexie, quand tu nous tiens !). Il faut savoir que la lecture est souvent discursive et que l'oeil et le cerveau reconstituent les mots.
De plus, certaines coquilles en sont pour certains et pas pour d'autres. Si c'est l'absence de "e dans l'o", elle est assumée ! J'aimerais avoir votre liste, en effet.

romain pigeaud a dit…

pour la petite histoire, le face à face de l'Homme avec la bête est un motif suffisamment fort et répandu (exemple de Tintin et le lion dans Tintin au Congo") pour ne pas convoquer 10 000 ! Qui t'a dit cela ?

Je trouve que cette image est très forte et que tu as bien résumé ce face à face entre Néandertal et l'incarnation de ce qu'a fait Cro-Magnon, dans sa brutalité et sa sauvagerie. J'y vois comme le symbole de l'extinction de Néandertal, chassé de la surface de la Terre par son cousin. L'autre face, moins sombre, étant l'union de VH et de Cheval cabré.

Emmanuel a dit…

Liste transmise, Romain. Pour la suite, on verra ça entre nous avec nos amis motivés !

Bien vu, comme analyse d'image, sinon ! Merci !
Pour l'auteur de la comparaison, je ne peux pas donner de nom, mais il bosse dans une grosse boite d'édition de BD, avec laquelle je n'ai jamais travaillé pour le moment. Et donc sa culture tend plutôt vers du gros blockbuster hollywoodien que vers l'histoire de l'art... ;)

Bacqué Huguette a dit…

Cher Manu, encore merci pour ces magnifiques dédicaces, et j'ai adoré redécouvrir le début de la saga malgré LA coquille et connaître enfin sa fin... J'ai vraiment complètement adoré la fin ! Mai je n'en dirai RIEN, na !!! Pas de spoilers céans, bonnes gens !!! Monique était tout émue et vraiment ravie quand elle a eu cette jolie petite merveille entre les mains, et touchée comme tout de sa mignonne dédicace ! Elle m'a même dit, "Tu le remercieras de ma part, ce petit Emmanuel ! "Petit" dans le sens affectueux, hein !!!", alors voilà, j'ai transmis, Manu ! Au fait, je vais t'envoyer les scans de tes dédicaces, mais je galère un peu pour coller les images en double page pour n'en faire qu'une seule. Pour tout dire, je n'y suis pas encore parvenue. C'est pénible !!! Mais quand j'aurai terminé, tu les auras, à fins d'archives personnelles, sans compter que j'ai un joli article de blog chaudement niché sur quelques octets, dans le fond de mon disque dur...
A part ça, bises à tout le monde.
Huguette :-D

Coraline Bousseau a dit…

J'ai eu mon exemplaire aujourd'hui! J'attendrai la prochaine séance de dédicace parisienne pour avoir une correction de la main de l'auteur, en attendant, j'ajouterai ces quelques mots mentalement, et, après tant d'attente, je saurai le fin mot de la légende!
Merci pour cette histoire...

Emmanuel a dit…

...Et merci à toi pour ton commentaire, Coraline. Bonne lecture !