samedi 11 octobre 2014

Les Hommes-au-poil-bleu


Hello à tous,

Nous sommes à quelques jours de la sortie du troisième et dernier tome de La Guerre du feu. 

Ceux d'entre vous qui connaissez le roman savent que dans cette troisième partie apparaissent deux nouveaux peuples : les Hommes-sans-épaules (dont un spécimen est aperçu à la fin du T2) et les Hommes-au-poil-bleu

Alors autant dans les deux premiers tomes de mon adaptation du roman j'ai été parfaitement fidèle à Rosny aîné, autant dans ce T3 je fais quelques petites infidélités. Rien de bien méchant, en tout cas de mon point de vue, mais je le signale néanmoins.

Les Hommes-au-poil-bleu présentés dans le roman sont un peuple mystérieux de la forêt. En réalité, ils sont décrits très exactement comme des gorilles, ni plus ni moins. Des gorilles, ou alors des sortes de gorilles un peu mystérieux. Eh oui, il faut se remettre dans l’ambiance du début du XXème siècle où les gorilles, on ne sait pas trop bien ce que c'est mais en tous cas, ça fait peur. Et pourtant, Rosny aîné ne dit pas du tout d'âneries à propos de ces "hommes-au-poil-bleu" dans le livre, bien au contraire. A croire qu'il avait déjà lu les travaux de Diane Fossey avec 60 ans d'avance. Bon, mais moi, ça ne m'arrangeait pas trop, des gorilles. En roman, le doute peut planer ; en BD, le dessin ne permet pas le doute ou l'approximation, à moins de faire dans le nébuleux, mais ça n'est pas trop le style du reste de la série. Or si j'avais dessiné des gorilles, paf, on aurait imaginé que l'histoire se déroulait en Afrique.  Or ce n'est pas le cas. Et ce n'est pas parce qu'il y a un tigre dans le tome 1 que ça aurait changé quelque chose à cette perception. Alors je me suis fait plaisir, et j'ai mis des bigfoot. Des sortes de sasquatch, des HSV comme on les appelle.



Alors là vous me direz : mais c'est en Amérique. Non, puisque des récits font état de la présence de cette forme géante d'HSV en Russie aussi, notamment. (cf. le livre de Dimitri Bayanov : Sur les traces de l'homme des neiges russe).
Il faut bien vous dire que les hommes sauvages velus, c'est un peu mon dada aussi. J'adore ça. J'avais même développé un projet de BD sur ce thème il y a quelques années, mais ça n'a pas collé. Alors là, j'ai raccordé les wagons de la joie en dessinant ces planches.

Pour ce qui concerne les Hommes-sans-épaules, les lecteurs du roman auront noté sans doute que ma vision en est moins grotesque que celle que propose Rosny aîné. Ceux que je présente sont certes maigres et blafards, mais il ne sont pas vraiment les espèces d'hommes-lézards échassiers du récit d'origine. Il n'est qu'à voir la couv du T3 qui présente en 1er plan la femme-guide de ce peuple, pour s'en convaincre. Là encore, je me suis fait plaisir. Peut-être est-ce la manière dont Rosny aîné décrit ce peuple mélancolique, voué à la disparition inéluctable, qui m'a fait penser à des sortes d'elfes ; peut-être aussi ai-je voulu tirer un trait d'union entre la vision des Wâh du roman et celle des Ivaka du films (dont la plus célèbre représentante est Ika, la petite femme bleue du film dont Naoh tombe amoureux). Un peu des deux sans doute. En tous cas, clin d'oeil au côté hommes-lézards : quelques uns des Wâh de ma BD portent des plastrons en carapaces de crocodiles.
Ainsi vont les choses : je livre ma vision de ces deux peuples. Elle est fatalement influencée par mon imaginaire du 21ème siècle. Ainsi la trilogie Kzamms/Nains-rouges/Wâh fait-elle pas mal penser à celle d'Orques/Nains/Elfes ; et ainsi les gorilles se sont transformés en Bigfoot. On ne fait pas rêver tout à fait de la même façon aujourd'hui comme hier.

11 commentaires:

kofuskay a dit…

Précisions très intéressantes. merci ;-)

Frédéric a dit…

Encore merci pour cette trilogie fabuleuse. A la sortie du 3ème tome, je me suis relu les 2 premiers. Le seul regret que j'ai : qu'il n'y ai pas un 4ème tome.

Emmanuel a dit…

Merci Frédéric !

Bacqué Huguette a dit…

Génial ! J'adore ta vision des choses qui, comme en Préhistoire, évolue avec l'humanisation des plus lointains ancêtres et cousins, contrairement à ce qui était au début XX° siècle, encore très XIX° dans son imaginaire... Quand cette merveille sort-elle ? Bises et félicitations !

Frédéric a dit…

Après 2 trilogie fabuleuses sur la préhistoire, que vas-tu faire?

Bacqué Huguette a dit…

Ayé ! Je l'ai ENFIN, après avoir dû le commander, la FNAC Forum était en rupture de stock !!! Je l'ai donc eu hier, et je l'ai lu dans la foulée... Magnifique, et j'adore le grand respect de l’œuvre de Rosny dont tu as fait montre. Mettre son talent de dessinateur au service d'un aussi beau texte, que du bonheur ! C'est magnifique, et les couleurs de M. Champelouvier sont bien raccord avec ton univers... Bravo !!!
Bises,
Tinky :-D

Emmanuel a dit…

Merci Huguette ! Ravi que ça te plaise. Bises à partager avec Mireille.

Alain Gutierrez a dit…

Bravo,
je viens de lire le tome 3, magnifique. Mais, arrive l'instant où "j'ai lu tout Roudier"...
Ils ont la jeunesse d’un monde qui ne reviendra plus. Tout est vaste, tout est neuf… .
Cette phrase du texte original, reprise presque à l'identique dans la BD, illustre bien le souffle épique qui traverse Vohouna, Néanderthal et la Guerre du Feu.
Lorsqu'un auteur sait transmettre cela, on se prend à rêver d'une épopée plus vaste encore, à la mesure de ces temps qui nous fascinent. Delcourt sait faire marcher les morts, il pourrait faire marcher les vivants...

Souvenir d'une belle rencontre à Béd'Hérépian.
Alain

Alain Gutierrez a dit…

Bravo,
je viens de lire le tome 3, magnifique. Mais, arrive l'instant où "j'ai lu tout Roudier"...
Ils ont la jeunesse d’un monde qui ne reviendra plus. Tout est vaste, tout est neuf… .
Cette phrase du texte original, reprise presque à l'identique dans la BD, illustre bien le souffle épique qui traverse Vohouna, Néanderthal et la Guerre du Feu.
Lorsqu'un auteur sait transmettre cela, on se prend à rêver d'une épopée plus vaste encore, à la mesure de ces temps qui nous fascinent. Delcourt sait faire marcher les morts, il pourrait faire marcher les vivants...

Souvenir d'une belle rencontre à Béd'Hérépian.
Alain

Emmanuel a dit…

Hello Alain,

Merci pour ce très beau commentaire.

Quant à ce qui concerne ton envie d'une épopée "plus vaste encore", sache que j'y travaille déjà, sous la forme d'une série de roman. A paraître un jour peut-être... ?

Amitiés

(et peut-être en juin à Hérépian)

Gibliam Wilson a dit…

Pellos, dans son adaptation de "La Guerre du feu", donnait des Hommes-au-poil-bleu une apparence de malabars de foire pour le moins éloignée de l'image qu'on s'en fait en lisant Rosny. Personnellement, je les aurais bien vus bien comme les Gigantopithèques peints par Zdenek Burian ! Mais l'idée, plus moderne, du look "sasquatch" fonctionne parfaitement et s'accorde tout à fait avec cette relecture du passé, à l'aune du présent, que permet la fiction préhistorique. En tout cas, la découverte toute récente de votre trilogie suite à la lecture (tardive) du roman de Rosny est un vrai régal !