vendredi 10 avril 2009

Une campagne pour Würm !


Avis aux joueurs (ou lecteurs) du jeu de rôles WÜRM, ceci peut vous intéresser ! Un tout nouveau document .pdf est disponible au téléchargement depuis quelques jours sur le site de la Cour d'Obéron : il s'agit d'une campagne d'aventures pour Würm intitulée Les héritiers de Ragmar !
Ecrite par l'ami
Yodram, elle vous promet, à vous qui souhaitez vous glisser dans les peaux et fourrures de nos cousins d'il y a 35 000 ans, des heures et des heures de plaisir ludique glaciaire avec vos ami(e)s. En tout bien tout honneur s'entend. Alors si vous aimez les jeux de rôles, n'hésitez pas à y jeter un coup d'oeil, en cliquant ICI.
Si vous n'aimez pas les jeux de rôles (ou si vous n'y comprenez rien), vous pouvez quand même vous risquer à télécharger ce document qui raconte, de manière scénaristique, une très belle histoire et qui est illustré avec un certain nombre d'aquarelles et de crayonnés de mon cru, dont quelques inédits (comme pour la couv).

WARNING : Les héritiers de Ragmar est une pure création originale et indépendante de Yodram. Vous
y reconnaîtrez certes quelques figures et intrigues tirées de mes albums, notamment pour ce qui concerne le premier scénario, très largement inspiré du Cristal de Chasse. Ne cherchez toutefois dans la suite de ce scénario aucun indice de ce que pourra être l'évolution de mes récits en bandes dessinées - pour ça, il vous faudra patienter encore un peu ! En revanche, j'espère que vous trouverez dans cette lecture autant de bonheur que moi et qu'elle vous donnera l'envie de jouer à Würm avec vos ami(e)s.
Sur ce je laisse la parole à Yodram pour son avant-propos qui vous en apprendra plus sur cette campagne, et il ne me reste qu'a lui renouveler mes plus chaleureux remerciements pour son magnifique travail et son indéfectible soutien à la cause Würmienne.


« Epique et humaniste » selon les propres mots d'Emmanuel. Voilà bien les deux qualificatifs qui décrivent le mieux l'univers de Würm que l'on retrouve également dans ses BD où les protagonistes sont des êtres sensibles, sujets à diverses passions ; bref des hommes – nos ancêtres, nos frères, nous-mêmes. Regard vertigineux sur ce que nous avons été et pourquoi pas sur ce que nous sommes aujourd'hui. Et quel fabuleux voyage imaginaire que de transposer dans un temps si lointain l'intimité de l'homme : ressentir la morsure du froid, l'exaltation de la chasse, la peur de l'homme proie d'éléments hostiles et puis aussi la fraternité du clan.

Les hommes-ours (néandertaliens) dans l'univers de Würm nous sont tellement proches, loin des poncifs raciaux postulant notre indéfectible supériorité que j'ai préféré croire qu'ils vivaient encore un peu parmi nous – ce que le génie génétique nous confirmera peut-être un jour. Cette campagne est donc née à partir de cette idée. Le cadre ? Une région que je connais bien et au sein de laquelle mes enfants puisent certains de leurs ancêtres par leur mère : le Pays basque. Ses habitants partagent avec très peu d'Européens contemporains la particularité de perdre leurs origines dans la nuit des temps, loin des peuplements successifs du néolithique et des époques postérieures qui façonnèrent notre actuelle population. Là encore, loin de toute prétention ethnographique, j'ai donc imaginé que c'était eux, nos voisins basques, qui détenaient le précieux souvenir des hommes-ours. Pourquoi ? Vous le saurez en lisant cette campagne !


Et si elle est aujourd'hui mise en forme pour vous lecteurs et pour vos futurs joueurs, c'est grâce aux encouragements enthousiastes et bienveillants d'Emmanuel pour m'inciter à poursuivre mon écriture, mais aussi grâce à son travail minutieux de mise en forme, relecture, retouches et avant tout grâce à ses superbes illustrations (auxquelles je ne suis pas peu fier de voir adjointes les peintures de Trolv-Olog et Orn-Theq réalisées par mes petits « sapiens-neandertalensis »).


Avant cela, cette campagne a été une nouvelle occasion pour moi de partager du bon temps avec des amis enthousiastes pour interpréter quelques hommes-ours : Vo'Vahu la femme artiste au coeur généreux (Hélène), Houmwâ le chamane aux transes mémorables (Freddy) et Monthamor le chasseur colérique, lubrique mais pas mauvais bougre (Fabien). Merci à eux aussi.


Que votre plaisir de lecture équivale mon plaisir d'écriture.

Que votre plaisir de jeu équivale celui qui a été le mien.


Yodram

12 commentaires:

Tinky a dit…

Aha ! Que tout ceci est alléchant !!! Je m'en vais de ce clavier quérir cet impérissable document si brillamment illustré - la couverture est somptueuse !!!- et je viendrai vous narrer par le menu ce que j'en pense ici. Ca a l'air de quelque chose !
Bises à tous,
Tinky, qui doit bien avoir quelques gènes rigolos, quelque part... ;-)
PS le monde 2 du 4 avril parle du clonage du mammouth et celui, éventuel, de Néanderthal... Madame Patou-Mathis et d'autres savants disent ce qu'ils en pensent. Passionnant, et ça fait froid dans le dos ! J'ai l'impression de voir l'une de mes fictions prendre vie, là... Et même le décor de notre saga de SF à Mimi et moi se dessiner à grands traits hardis...

eric le brun a dit…

CLONAGE du MAMMOUTH ?!?

Grosse méfiance envers cet article : Buigues est un rigolo : son mammouth Jarkov, annoncé avec publicité fracassante n'est que de la purée ! D'autres avait déjà trouvé avant lui des vrais beaux mammouths congelés mieux que ça ! Et Mme Patou-Mathis, je me méfie de ce qu'elle raconte : j'ai lu plusieurs articles de sa part manquant singulièrement de sérieux scientifique. Bref, j'ai fait l'impasse sur cet article.

Tinky a dit…

Bonjour, Manu, Éric, et vous autres, lecteurs de ce blog.
@ Éric,
Je pense tout de même que le Monde est un journal sérieux qui étudie ses sources avant de raconter quoi que ce soit. On dit bien dans l'article que M. Buigues n'est qu'un aventurier un peu rêveur, quant à Mme Patou-Mathis, même si sa vision de Néanderthal peut paraître rousseauiste, elle n'en connaît pas moins son sujet, et le coup de l'idée de cloner Néanderthal, je l'ai lu dans plusieurs sources différentes et anglo-saxonnes. La mammouth, c'est un simple animal, donc, passe encore... Mais, comme elle, j'avoue que ça me choquerait profondément qu'on clonât un être humain différent de nous, certes, mais humain ! Une créature dotée de conscience, qui avait une culture, des savoirs-faire, se vêtait, avait le sens de l'esthétique, le respect des morts, et tout un arsenal a priori rudimentaire mais néanmoins efficace n'est pas faite pour se retrouver ressuscitée et montrée sous les feux des projecteurs comme un phénomène de foire ! Même si, comme elle le dit, pour nombre d'Anglo-Saxons, les seuls humains sont les Sapiens, si un quelconque mécène malsain finance ces recherches et qu'elles aboutissent au retour de ce qu'elle appelle joliment "l'autre humanité", que deviendront ces gens s'ils sont viables, qu'ils grandissent et reçoivent une éducation ? La leur donnerait-on, seulement, ou penserait-on n'avoir affaire qu'à de super-bonobos ? Et que ferions-nous d'eux ? Des esclaves ? De la chair à canon ? Des mères porteuses ? Des organes de remplacement ? Voilà les barrières éthiques qui se posent, du statut d'humain ou non de Néanderthal et de ce qu'on pourra faire de ses gènes. Mon dieu, j'ai l'impression de relire les "Animaux Dénaturés" de Vercors et de retrouver les questions qu'il posait déjà sur la définition de l'humain et de l'animal dans son œuvre, et de ce qu'on avait le droit de faire ou non avec ! Pour dire si la question travaille du monde, il y a même un jeu vidéo qui met en scène des clones de Néanderthaliens qui luttent pour leur liberté et leur dignité dans un futur horrible où ils sont traités d'une manière indigne... Merchants of Brooklyn !
Bref, tout ça pour dire qu'on a déjà du mal avec nos semblables de cultures ou de couleurs différentes sans en rajouter ! Une humain aussi différent de nous que Néanderthal doit demeurer à l'état de digne et tranquille fossile, car comme Mme Patou-Mathis le dit si bien, ce serait ouvrir la boîte de Pandore que ressusciter ce fascinant personnage.
En plus, nous sommes déjà trop nombreux sur cette planète que nous massacrons sans vergogne, en dépit des quelques voix qui crient ." Aux fous !" pour que tout ceci, si cela arrivait, se produise dans le calme... Une dernière info. Sur un site canadien, j'ai même lu qu'ils pourraient faire porter l'éventuel embryon créé à partir des gènes de V80 par une femelle chimpanzé !!!
Pauvre Néanderthal ! Et pauvres mammouths aussi ! Espérons qu'ils n'y arriveront pas, pour l'un, comme pour l'autre !!!
@ Manu,
En dehors de ça, j'ai lu le livret de Yodram sur la campagne Würm, et je l'ai trouvé très intéressant. Je n'ai jamais joué à aucun jeu de rôles, et j'avoue que ça m'amuserait bien ! Je ne sais même pas comment on procède pour jouer à ce genre de chose, c'est dire si cet univers m'est étranger ! En dehors de cela, les scenarii sont géniaux et bien fichus, et l'imagination au pouvoir, quel bonheur ! Les quelques aquarelles et dessins parsemant la chose sont un vrai régal aussi, et j'ai craqué devant l'image du pitchoun que je pense plutôt une pitchoune, en train de jouer avec des os... Elle trône fièrement dans mon écran, à présent et ne tardera sûrement pas à orner mon blog, parce qu'elle est vraiment mimi !!!
Je pense néanmoins que l'on pourrait faire un jdr à partir de l'idée d'une résurrection de l'ancêtre fameux, mais un jeu de rôles, hein, pas autre chose !!!!
A part cela, Messieurs, et autres lecteurs de ce blog, bon week-end et à bientôt, je vous prie de pardonner ce hors-sujet !
Bises à tous et à bientôt !
Tinky :-)

eric a dit…

Merci Tinky pour cette longue réponse, et désolé Manu de transformer ton blog en forum avec mes commentaires provocants !

D'autant, encore une fois que je n'ai pas lu l'article ! J'exprimais juste une méfiance à son égard : Buigues est un habitué des déclarations fracassantes pour se faire de la pub, et les scientifiques débattent encore de la réelle possibilité de cloner un mammouth (pas encore sûr qu'un éléphant puisse porter un embryon de mammouth, ni qu'on puisse ensuite nourrir l'animal et qu'il survive).
Mais wait & see ...
Quand au clonage de Néandertal ... Quelle horreur !

Emmanuel a dit…

Hello à tous les deux !

Pour ma part, entièrement d'accord avec toi, Eric. J'ai lu l'article en question et tu ne rates rien à avoir fait l'impasse dessus. J'ai trouvé cet article, où sous couvert d'un faux débat l'on nous explique que le clonage d'espèces disparues va sauver la biodiversité et nous permettre de réparer les erreurs du passé (!) calamiteux.

Tinky a dit…

Bonjour, tous, et Joyeuses Pâques !
A la lumière de vos pertinents commentaires, j'ai parlé de cet article tordu du Monde 2 sur mon blog, mais je vais aussi parler de Würm et de sa suite, parce que j'ai parmi mes lecteurs quelques geeks joyeusement farfelus que le sujet passionnera certainement...
A bientôt !
Tinky :-)

Yodram a dit…

Merci pour ton commentaire Tinky, et merci encore à Manu d'avoir passé du temps et usé de son talent pour qu'aboutisse ce projet. Je dois tout à fait d'accord avec toi pour reconnaître que la petite fille qui joue avec un os est craquante. Mais j'apprécie aussi particulièrement l'illustration de Vo-Hakani - elle a pris vie telle que je me l'imaginais : son regard est tout à la fois sensible et empreint d'une certaine souffrance, et elle est belle.
Je ne prétends faire aucun prosélytisme en faveur du jeu de rôles, mais quel dommage de n'avoir jamais essayé ! Si le courage vous venait, à toi ou à quelques néophytes de passage sur ce blog, Würm est à mon avis une excellente base par la simplicité des règles qu'il pose (je n'ose pas dire que "les Héritiers de Ragmar" pourrait servir à une initiation, mais en fait je le pense !).
Pour se figurer à quoi ressemble le déroulé d'une partie, vous pouvez trouver pleins d'éléments très clairs sur le site de la fédération française de jeux de rôles (FFJDR). Ensuite il faut de un à trois ami(e)s, un table et autant de chaises, des dés à 6 faces, quelques musiques d'ambiance, une cafetière bien remplie et on se laisse facilement emporter pour toute une nuit.

Quant à cette histoire de clonage de mammouth et d'hommes de néandertal, ben moi j'en ferai bien un scénario contemporain dans le milieu de la recherche préhistorique !

Yodram - "joueur invétéré venu à Vo'hounâ et Néandertal via Würm"

Tinky a dit…

Cher Manu,
j'emprunte un peu ton blog pour répondre à ton ami Yodram, si tu le permets !
Cher Yodram, l'histoire est déjà prête, je l'ai pondue sur mon propre blog sous le titre "Vince Mac Villard' et elle est trouvable dans les archives du mois de mars... J'ai pris peur en lisant un article sur Internet qui parlait du clonage de Néanderthal, et comme j'avais la crève et une fièvre velue, j'en ai fait un cauchemar affreux qui est la source de l'histoire délirante que j'ai donc pondue, comme une cuite de premier de l'An celle d'une histoire où la saga que j'écris avec ma meilleure copine Mimi depuis des années, les personnages de Manu et Manu lui-même se retrouvaient mêlés... Comme je n'ai pas eu l'autorisation de Manu pour la publier, je ne l'ai pas fait, car malgré mon côté délirant, je respecte les gens, mais je vous prête volontiers celle de Vince Mac Villard, en fait V80 cloné et vivant, pour en faire un jdr d'enfer de la mort qui tue !!!
Amicalement, Tinky :-)

Florent a dit…

Bonjour à tous, bonjour Manu. Je n'ai pas encore lu le scénario en entier mais je suis resté bloqué sur...Yagûl Orn Thek...... Woaou!!!! Je trouve cette illustration absolument énorme!! Tu a mis qu'il était inspiré du Tuc d'Audoubert, mais il me fait plutot penser aux gravures d'hommes mammouth de la grotte des Combarelles.l'idée géniale est celle de ce corps décharné et de ces membres maîgres et de ces doigts griffus..... Le tout contrastant avec la massivité de la tête.
Manu, j'étais déjà un grand fan de la version de l'homme lion qui est dans Würn... et là encore, je m'agenouille devant cette illustration absolument parfaite... Je pense que l'interprétation visuelle est une piste très interressante pour la compréhension de l'art pariétal.Redessinner une figure avec ses peopres codes.
Bon sinon tous ces débats sont fort interressant...je me régale...hiihiihih.
Et Bravo Yodram!

Emmanuel a dit…

Hello Flo,
Merci pour les compliments sur Orn-Theq !
Pour ce qui est de la source d'inspi de ce dessin, il me SEMBLE que l'homme mammouth en question est au Tuc d'Audoubert. Mais je peux très bien me tromper. je visualise pas mal de figures composites des Combarelles, mais pas d'homme mammouth. Alors si tu peux m'envoyer par mail la référence dont tu parle, je pourrai me rendre compte si je me suis gouré et réparer le cas échéant mon erreur. En plus comme un fait exprès je ne parviens pas à remettre la main sur une photo de l'homme mammouth qui m'a servi de doc !
A+

eric a dit…

Je confirme la remarque de Flo : à ma connaissance, pas d'homme mammouth signalé au Tuc d'Audoubert (mais à vérifier sur la récente publication que j'attend d'un jour à l'autre).
En revanche, il y a bien une gravure aux Combarelles qualifiée d'homme-mammouth. Il en existe des relevés parfois très différents selon les auteurs. Le plus fiable (pour avoir comparé sur place) est celui de Cl. Archambeau...

Anonyme a dit…

Your blog keeps getting better and better! Your older articles are not as good as newer ones you have a lot more creativity and originality now keep it up!